Them, nouvel ep de Gandi Lake

Indie Pop magique

Gandi Lake, le groupe normand – comme son nom ne l’indique pas -, vient de sortir en novembre 2016 un EP magnifique intitulé Them. Quatre titres indie pop bluffants et juste magiques que vous pouvez télécharger en toute légalité pour la modique somme de 5 €  sur le bandcamp du groupe. Disponible aussi sur les plateformes digitales et en vinyl.

Virage Pop

Après un premier EP éponyme en 2013, le trio a enchaîné beaucoup de lives dont un passage remarqué aux Transmusicales de Rennes en 2014. Le groupe devenu quintet amorce aujourd’hui un nouveau virage moins psyché et 60’s. Un univers musical plus pop teinté de modernité. Pour leur nouvel EP Them, enregistré au studio du Hammeau dans le Perche, Gandi Lake s’est plutôt bien entouré. Ils ont travaillé avec l’ingénieur son Julien Trimoreau (qui a œuvré pour Camille et Izia entre autres), le réalisateur Peter Bannier (Gomina) et Olivier Bastide (Samba de la Muerte, Juveniles, etc.) pour le mix.

Tendu et lumineux

Le changement tient aussi à l’arrivée de Joseph leur nouveau bassiste et star de leur premier single White Lines. Sur ce titre, la basse du nouveau venu mène le jeu d’une mélodie envoutante. Ligne accentuée par les synthés et bercée par la voix légère du chanteur. Un délicat équilibre entre tension et luminosité… Je suis littéralement embarquée ! L’univers de ce titre rappelle Tame Impala ou les Flaming Lips. Et ça n’est pas pour me déplaire !

Them, nouvel EP de Gandi Lake, groupe français d'indie pop.The Insider, le premier titre de l’EP résonne comme une ballade mélancolique. Tandis que Fearless redonne ses lettres de nonchalence à la brit pop. Enfin, Le dernier titre de l’EP Winchester instille presque des notes de gaité, une once de pêche assurément. L’univers de White Lines est à l’image de l’EP qui au fil des titres oscille entre noirceur , angoisse, libération et lueur d’espoir.Them, c’est la panoplie musicale complète du bipolaire névrosé en voie de guérison. Tout moi ! J’assume et j’adore.

Mention spéciale à l’artwork signé Anaïs Blanc-Gonnet, aussi lumineux et envoutant que cet EP.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Published by

Laisser un commentaire